Un jeune palestinien tué et 12 autres blessés par l’armée israélienne

Un jeune palestinien tué et 12 autres blessés par l’armée israélienne

Le premier ministre israélien, Naftali Bennett, avait donné carte blanche vendredi aux forces de sécurité pour « vaincre » une nouvelle vague de résistance dans les territoires occupés.

Un Palestinien a été tué et plusieurs autres blessés, samedi, lors d’une attaque de l’armée israélienne à Jénine.

Le raid est survenu dans un contexte de recrudescence des tensions entre Israël et la Palestine. Ahmed Al-Saadi, âgé de 25 ans, est mort lors de cette attaque survenue dans le camp de Jénine, en Cisjordanie occupée par Israël depuis 1967, ont annoncé des responsables palestiniens.

Le Croissant-Rouge palestinien a aussi fait état de 12 blessés palestiniens, dont plusieurs par balle, lors de cette opération de l’armée israélienne, qui s’est terminée à la mi-journée.

Le premier ministre israélien, Naftali Bennett, avait donné carte blanche vendredi aux forces de sécurité pour « vaincre » une nouvelle vague de résistance dans les territoires occupés, après l’attaque, jeudi soir, en plein centre de Tel-Aviv, qui a fait trois morts, tous Israéliens, et une dizaine de blessés.

A la suite d’une chasse à l’homme dans les rues de la métropole israélienne, les forces de sécurité ont localisé et abattu dans un échange de tirs l’assaillant, Raëd Hazem, 28 ans. Un Palestinien « sans affiliation connue » à une faction armée, selon le renseignement israélien.

L’attaque de Tel-Aviv avait été saluée par le Hamas, mais condamnée par le président palestinien, Mahmoud Abbas, qui est aussi le chef du parti laïc Fatah.

Bennett a ordonné par ailleurs la fermeture du point de passage de Jalameh reliant la région de Jénine à Israël, afin de réduire la “possibilité de mouvement vers et à partir” de ce secteur.

Mardi 15 mars, deux jeunes Palestiniens ont été tués,lors d’opérations des forces de l’ordre israéliennes en Cisjordanie.

Nader Haitham Rayan, 16 ans, l’une des deux victimes, a été mortellement blessé par plusieurs balles, à la tête, à la poitrine et à la main, avait précisé le ministère palestinien sans donner d’autre détail sur les circonstances de l’incident.

L’événement a eu lieu dans le camp de réfugiés de Balata, près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, dans le cadre d’une opération des forces de l’occupation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =