Trois Palestiniens dont deux adolescents tués par l’armée israélienne en Cisjordanie

Trois Palestiniens dont deux adolescents tués par l’armée israélienne en Cisjordanie

Le ministère palestinien de la Santé a indiqué qu’au moins 18 autres personnes avaient été blessées par les tirs des forces de l’occupation. L’armée israélienne a déclaré avoir arrêté 15 personnes lors de ses raids de mercredi.

L’armée israélienne a tué mercredi trois Palestiniens, dont deux adolescents, lors de raids en Cisjordanie occupée, a déclaré le ministère palestinien de la Santé.

Qousaï Hamamra, un adolescent palestinien âgé de 16 ans, a été tué par balle à Husan près de la ville de Bethléem, dans le sud de la Cisjordanie, a indiqué le ministère palestinien de la Santé.

Peu de temps après, le ministère palestinien de la Santé a fait état de la mort d’Amer Elyan, atteint d’une balle réelle dans la poitrine tirée “par l’armée israélienne” près de Ramallah.

Plus tôt mercredi, l’avocat Mohammad Hassan Mohammad Assaf, 34 ans, est mort après avoir reçu une balle dans la poitrine tirée par l’armée d’occupation israélienne lors de l’agression sur la ville de Naplouse”, dans le nord de la Cisjordanie, a déclaré le ministère palestinien de la Santé.

“Ce qui s’est passé aujourd’hui est un nouveau crime”, a déclaré Murad Shtaiwe, un porte-parole du parti Fatah.

Le ministère palestinien de la Santé a indiqué qu’au moins 18 autres personnes avaient été blessées par les tirs des forces de l’occupation. L’armée israélienne a déclaré avoir arrêté 15 personnes lors de ses raids de mercredi.

Le bureau du président palestinien Mahmoud Abbas a accusé Israël de déstabiliser la Cisjordanie, affirmant que la situation « est devenue dangereuse et sensible et se détériore rapidement ».

Les tensions se sont intensifiées alors que les musulmans célébrent le moi sacré du Ramadan, qui coincide cette année avec les grandes fêtes juives et chrétiennes. Les fêtes de Pessah auront lieu le vendredi 15 avril, alors que celles des Pâques sont prévues le samedi 23 avril. Des dizaines de milliers de personnes juives et chrétiennes devraient affluer dans la vieille ville d’Al-Qods.

Après une rencontre avec le chef du Hamas à Gaza, Yehiyeh Sinwar, les factions ont appelé à des manifestations de masse pour briser les restrictions israéliennes récemment imposées à la ville de Jénine et ont déclaré que les militants à Gaza étaient en alerte « et prêts à prendre les décisions nécessaires pour protéger notre terre, notre peuple , et les lieux saints.
Dans la bande de Gaza, des groupes de militants palestiniens ont appelé les résidents palestiniens de Cisjordanie et d’Israël à camper ce week-end à la mosquée Al-Aqsa.

Les tensions à Al-Qods pendant le Ramadan de l’année dernière se sont transformés en une guerre de 11 jours entre Israël et les militants palestiniens à Gaza.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 23 =