Suède: Des appels pour la mise à feu du Coran déclenchent des émeutes

Suède: Des appels pour la mise à feu du Coran déclenchent des émeutes

Des affrontements et des troubles ont été signalés dans la ville de Landskrona après qu’une manifestation prévue par un parti d’extrême pour brûler des exemplaires du Coran a été déplacée dans la ville voisine de Malmö, à environ 45 kilomètres (27 miles) au sud du pays, a rapporté dimanche la police locale.

Des actes des violence ont éclaté samedi soir dans le sud de la Suède à la suite d’un rassemblement d’un groupe d’extrême droite anti-islam, qui prévoyait de brûler un exemplaire du Coran.

Des affrontements et des troubles ont été signalés dans la ville méridionale de Landskrona après qu’une manifestation prévue par le parti danois d’extrême droite Stram Kurs a été déplacée dans la ville voisine de Malmö, à environ 45 kilomètres (27 miles) au sud, a rapporté dimanche la police locale.

Selon la police suédoise, jusqu’à 100 personnes, pour la plupart des jeunes, ont jeté des pierres, incendié des voitures, des pneus et des poubelles et érigé une barrière qui a obstrué la circulation. La situation s’est calmée à Landskrona samedi soir mais reste tendue, a indiqué la police, ajoutant qu’aucun blessé n’avait été signalé lors de l’action.

Vendredi soir, de violents affrontements entre manifestants et contre-manifestants ont éclaté dans le centre-ville d’Orebro avant le plan de Stram Kurs d’y brûler un Coran, faisant 12 blessés parmi les policiers et quatre véhicules des forces de l’ordre incendiés.

Des appels pour brûler le Coran ont été lancés dans diverses villes suédoises depuis jeudi.

Le militant d’extrême droite Rasmus Paludan et son parti Stram Kurs avaient prévu une manifestation à Norrköping dimanche mais il ne s’est jamais présenté dans la ville, ont rapporté les médias suédois. Des troubles ont également été signalés dans la ville voisine de Linkoping.

Paludan a déclaré sur la page Facebook du parti qu’il avait décidé d’annuler les manifestations de dimanche dans les deux localités car les autorités suédoises de la région ont « montré qu’elles sont totalement incapables de se protéger et de me protéger. Si j’étais grièvement blessé ou tué en raison de l’insuffisance de l’autorité policière, ce serait très triste pour les Suédois, les Danois et les autres habitants du Nord.

Outre Norrkoping et Linkoping, des troubles et des affrontements violents ont été signalés à Stockholm, Orebro, Landskrona et Malmo, la troisième plus grande ville de Suède, au cours des trois derniers jours.

Vendredi soir, de violents affrontements entre manifestants et contre-manifestants ont éclaté dans la ville centrale d’Orebro, faisant plusieurs blessés parmi les policers.

Paludan, un avocat danois qui détient également la nationalité suédoise, a créé Stram Kurs, ou “Hard Line” en 2017. Le site Web du parti s’active dans un programme anti-immigration et anti-islam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 − 3 =