L’Espagne et le Maroc œuvrent pour rendre leur relation de plus en plus bénéfique dans tous les domaines

L’Espagne et le Maroc œuvrent pour rendre leur relation de plus en plus bénéfique dans tous les domaines

Le ministre espagnol des Affaires étrangères s’est félicité de la reprise de l’opération “Marhaba”, prévue cet été après deux ans d’interruption en raison de la crise sanitaire induite par la propagation de la Covid-19 et la crise diplomatique entre les deux pays, mettant l’accent sur les bénéfices de cette opération pour l’Espagne, notamment pour les ports andalous.

L’Espagne et le Maroc, engagés dans une nouvelle feuille de route ambitieuse, oeuvrent conjointement pour rendre leur relation de coopération de plus en plus bénéfique dans tous les domaines, a souligné le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union Européenne et de la Coopération, José Manuel Albares.

« Avec le Maroc, nous entamons une nouvelle étape de confiance basée sur le respect mutuel et l’absence d’actions unilatérales. Les deux pays œuvrent pour rendre leur relation de plus en plus bénéfique », a affirmé M. Albares qui était l’invité, vendredi soir, d’une émission sur la télévision publique espagnole TVE.

La dynamique enclenchée entre les deux pays, marquée par la reprise des réunions des groupes de travail, est « bénéfique tant pour l’Espagne que pour le Maroc », a relevé le chef de la diplomatie espagnole, rappelant les réunions, tenues jeudi et vendredi à Rabat, de la Commission mixte maroco-espagnole de Transit et du Groupe migratoire mixte permanent maroco-espagnol.

M. Albares s’est ainsi félicité de la reprise de l’opération “Marhaba”, prévue cet été après deux ans d’interruption en raison de la crise sanitaire induite par la propagation de la Covid-19 et la crise diplomatique entre les deux pays, mettant l’accent sur les bénéfices de cette opération pour l’Espagne, notamment pour les ports andalous.

En plus, cette nouvelle page ouverte entre les deux pays a permis de renforcer la lutte contre l’immigration illégale, a-t-il souligné, notant que le nombre d’immigrants illégaux arrivant aux îles Canaries a diminué de 45% grâce au travail accompli par le Groupe migratoire bilatéral.

S’agissant de la coopération en matière de lutte contre le terrorisme, le ministre espagnol a souligné le rôle du Maroc, mettant en avant l’importance de la réunion de la Coalition mondiale contre Daech, qui se tiendra le 11 mai à Marrakech.

« Nous avons besoin de la coopération du Maroc dans la lutte contre le terrorisme », a-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 2 =