Le roi de la Jordanie sera opéré de la colonne vertébrale en Allemagne

Le roi de la Jordanie sera opéré de la colonne vertébrale en Allemagne

Abdallah II, 60 ans, subira une intervention chirurgicale pour traiter “une hernie discale de la colonne vertébrale thoracique” dans un hôpital de Francfort la semaine prochaine, et rentrera chez lui après une période de convalescence d’une semaine.

Le Roi de la Jordanie Abdallah II se rend en Allemagne dimanche pour une opération de la colonne vertébrale, a annoncé samedi le palais jordanien.

Abdallah II, 60 ans, subira une intervention chirurgicale pour traiter “une hernie discale de la colonne vertébrale thoracique” dans un hôpital de Francfort la semaine prochaine, et rentrera chez lui après une période de convalescence d’une semaine.

La Cour royale hachémite indique que le roi souffre de douleurs intermittentes à la colonne vertébrale « à la suite de sauts en parachute au cours de ses années de service dans des opérations spéciales », et les médecins lui ont conseillé de se faire opérer car la douleur a récemment augmenté.

Le roi Abdallah a accédé au trône en 1999 après la mort de son père, le roi Hussein.

Le royaume allié de l’Occident a été pour l’essentiel stable dans un Moyen-Orient turbulent et a accueilli des centaines de milliers de réfugiés fuyant la guerre civile dans la Syrie voisine au cours de la dernière décennie.

L’année dernière, une crise au sein de la famille royale a été rendue publique pour la première fois après que le roi a placé son demi-frère en résidence surveillée pour tentative de déstabilisation du pays. En mars, le palais a déclaré que le prince Hamzah s’était excusé pour son rôle dans la querelle du palais et demandait le pardon du roi.

Dimanche dernier, le demi-frère a renoncé à son titre princier en signe de protestation contre la façon dont le pays est dirigé.Il a écrit sur son compte Twitter officiel qu’il était contraint de prendre la décision parce que ses convictions ne peuvent être conciliées avec « les approches, politiques et méthodes actuelles de nos institutions ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 11 =