Le Premier ministre espagnol au Maroc pour rétablir les relations entre les deux pays voisins

Le Premier ministre espagnol au Maroc pour rétablir les relations entre les deux pays voisins

Les relations entre le Maroc et l’Espagne ne se sont améliorées que le mois dernier, lorsque Sánchez a pris la décision surprenante de modifier la position de longue date de l’Espagne sur le Sahara, une ancienne colonie espagnole. Dans une lettre au roi Mohammed VI, Sánchez a soutenu le projet du Maroc de donner plus d’autonomie au Sahara tant qu’il reste incontestablement sous l’emprise marocaine.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez effectue jeudi une visite de travail au Maroc pour rétablir les relations bilatérales suspendues depuis un an à cause des tensions diplomatiques au tour du Sahara marocain,.

Pedro Sánchez doit rencontrer jeudi le roi du Maroc Mohammed VI pour des entretiens officiels puis un “iftar”, la rupture du jeûne du ramadan, selon un responsable du gouvernement espagnol qui s’est exprimé sous couvert de l’anonymat .

Le gouvernement espagnol considère la réunion comme une occasion d’ouvrir une “nouvelle étape” dans les relations avec le Maroc basée sur le “respect mutuel”, mais aussi de discuter de “la retenue de toute action unilatérale pour honorer l’importance de tout ce que nous partageons et pour éviter de futures crises”.

Les relations entre les deux pays séparés par le détroit de Gibraltar se sont gravement dégradés en avril dernier. Le Maroc a été irrité par l’Espagne permettant au chef du mouvement indépendantiste “Polisario” de recevoir un traitement médical pour COVID-19 dans un hôpital espagnol à la demande de l’Algérie, un allié du Front indépendantiste.

Le Maroc a réagi en assouplissant ses contrôles aux frontières autour de l’enclave espagnole de Ceuta, provoquant le passage non autorisé de milliers de jeunes Marocains et de migrants d’autres pays africains.

Les relations ne se sont améliorées que le mois dernier, lorsque Sánchez a pris la décision surprenante de modifier la position de longue date de l’Espagne sur le Sahara, une ancienne colonie espagnole. Dans une lettre au roi Mohammed VI, Sánchez a soutenu le projet du Maroc de donner plus d’autonomie au Sahara tant qu’il reste incontestablement sous l’emprise marocaine.

Le dirigeant espagnol a qualifié la proposition de Rabat d'”initiative la plus sérieuse, réaliste et crédible” pour résoudre le différend de plusieurs décennies sur le vaste territoire – qui est en grande partie stérile mais riche en phosphates et d’autres ressources – que le Maroc a annexé en 1976 .

Le Maroc, à son tour, a renvoyé son ambassadeur en Espagne 10 mois après son rappel.

Le Royaume cherche maintenant à s’assurer que le soutien de l’Espagne à la proposition d’autonomie est un changement stratégique dans sa politique étrangère. Le roi Mohammed a déclaré l’année dernière que son pays ne signerait aucun partenariat économique avec des pays qui s’opposent à la souveraineté marocaine sur le Sahara.

Le Maroc a acquis une importance stratégique pour l’Espagne au cours de la dernière décennie. Rabat est considérée comme essentielle à la fois dans la lutte contre les groupes radicaux et pour retenir un nombre croissant de migrants africains qui veulent rejoindre l’Europe alors qu’ils fuient la violence et la pauvreté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 9 =