Le Marocain Mohamed Dahi remporte le Prix du livre Cheikh Zayed pour son oeuvrage “Le narrateur et l’âme sœur”

Le Marocain Mohamed Dahi remporte le Prix du livre Cheikh Zayed pour son oeuvrage “Le narrateur et l’âme sœur”

Le prix a été attribué à l’intellectuel marocain pour son livre « Le narrateur et l’âme sœur, de l’interprétation à la simulation », paru en 2021 au Centre culturel du livre, de l’édition et de la distribution.

L’écrivain marocain, Mohamed Dahi, remporte le Prix du livre Cheikh Zayed dans la catégorie « Arts et études critiques », a annoncé, lundi, la Fondation du Prix Cheikh Zayed du livre dans un communiqué.

Le prix a été attribué à l’intellectuel marocain pour son livre « Le narrateur et l’âme sœur, de l’interprétation à la simulation », paru en 2021 au Centre culturel du livre, de l’édition et de la distribution.

Ce livre constitue une classification des formats liés aux récits autobiographiques dans le discours littéraire général, notamment les journaux intimes, les lettres, les confessions, les mémoires, l’auto-imagination et l’auto-narration.

Il se caractérise également par la fluidité de la présentation, la clarté des concepts, la précision de l’analyse ainsi que par des références modernes et une lecture des œuvres narratives arabes anciennes et modernes. Le livre aborde aussi la relation complexe entre l’écriture, l’existence et le texte.

Professeur de la langue arabe et de la littérature à l’Université Mohammed V de Rabat, Mohamed Dahi a déjà remporté le Prix du Maroc du livre pour son ouvrage « La sémiotique du récit » et le Prix Katara du roman arabe pour son ouvrage « Le pouvoir d’articulation dans le discours romancier arabe contemporain ».

L’écrivain marocain a publié 15 livres et contribué à la réalisation de 30 ouvrages en arabe et en français.

Dans la catégorie « Arts », le Prix du livre Cheikh Zayed a été décerné à la poète et romancière émiratie Maysoon Saqr pour son livre « Café Rich, oeil sur l’Egypte », alors que l’écrivaine syrienne Maria Daâdoush a remporté le prix dans la catégorie « Littérature pour enfants et adolescents », pour son récit « Le puzzle de la boule de verre ».

Le Tunisien Mohamed Al-Maztouri s’est adjugé le prix dans la catégorie « Jeune auteur » pour son ouvrage « Bédouin dans la poésie arabe ancienne », tandis que dans la catégorie « Traduction » le prix est revenu à l’Egyptien Ahmed El-Adawi.

Dans la catégorie « Culture arabe dans les langues étrangères », le prix a été décerné à l’Irako-américain Mohsen Jassem Al-Mousawi pour son livre « Mille et une nuits dans les cultures du monde contemporain », alors que la Bibliothèque d’Alexandrie a remporté le prix dans la branche « Edition et Techniques culturelles ».

Le Prix du livre Cheikh Zayed récompense les œuvres distinguées d’auteurs et de penseurs dans les domaines de la littérature, des arts et des sciences humaines en arabe et dans d’autres langues. Il rend également hommage aux auteurs de livres sur la culture et la civilisation arabes en anglais, français, allemand, italien, espagnol et russe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
39 ⁄ 13 =