La Pologne accuse la Russie du crash de l’avion du président tué

La Pologne accuse la Russie du crash de l’avion du président tué

Le dernier rapport de la commission spéciale du gouvernement polonais, publié lundi, allègue qu’une détonation d’explosifs posés à l’intérieur de l’avion Tupolev 154 de fabrication soviétique a causé le crash du 10 avril 2010 qui a tué le président Kaczynski, son épouse e et 94 autres personnalités du gouvernement et des forces armées.

Une commission spéciale du gouvernement polonais a renforcé ses allégations antérieures selon lesquelles l’accident d’avion de 2010 qui a tué le président Lech Kaczynski et 95 autres personnes en Russie était le résultat d’un plan d’assassinat de Moscou.

Le dernier des rapports de la commission, publié lundi, allègue qu’une détonation d’explosifs posés à l’intérieur de l’avion Tupolev 154 de fabrication soviétique a causé le crash du 10 avril 2010 qui a tué Kaczynski, la première dame et 94 autres personnalités du gouvernement et des forces armées.

Leur mort est le résultat d’un “acte d’ingérence illégale de la part de la Russie”, a déclaré le chef de la commission, Antoni Macierewicz, lors d’une conférence de presse.

“La preuve principale et incontestable de l’ingérence a été une explosion dans l’aile gauche, suivie d’une explosion au centre de l’avion”, a déclaré Macierewicz, qui a été ministre de la Défense dans le gouvernement de droite polonais de 2015 à 2018.

Il a nié que des erreurs aient été commises par les pilotes ou membres d’équipage polonais, malgré le mauvais temps au moment de l’accident.

Le rapport reprend de nombreuses allégations antérieures faites par la commission, nommée par le gouvernement dont le personnage clé est le principal chef du parti Droit et Justice au pouvoir, Jaroslaw Kaczynski, le jumeau du défunt président.

Cela survient à un moment où la Russie a déclenché une guerre contre l’Ukraine voisine de la Pologne.

La Pologne soutient l’Ukraine dans sa lutte contre la Russie et appelle à des sanctions très sévères contre Moscou pour son invasion qui a débuté le 24 février.

Lech Kaczynski, son épouse et une délégation officielle comprenant de nombreuses hautes autorités polonaises civiles, militaires et religieuses trouvent la mort le 10 avril 2010 à Smolensk, dans l’ouest de la Fédération de Russie, alors qu’ils se rendaient aux cérémonies commémoratives du 70e anniversaire du massacre de Katyń.

L’avion présidentiel qui les transportait heurta la cime d’arbres, manqua son atterrissage et s’écrasa à quelques centaines de mètres de la piste. Aucun des 96 passagers et membres d’équipage à bord n’a survécu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 5 =