Guerre en Ukraine: Un navire amiral de la flotte russe a coulé en mer Noire

Guerre en Ukraine: Un navire amiral de la flotte russe a coulé en mer Noire

Le croiseur Moskva, vaisseau amiral russe en mer Noire, a coulé jeudi après avoir été touché par un missile ukrainien selon Kiev.


La Russie a indiqué de son côté que l’explosion de ce navire lance-missiles de 186 mètres de longueur était causée par un incendie accidentel.

“Lors du remorquage du croiseur Moskva vers le port de destination, le navire a perdu sa stabilité en raison de dommages à la coque subis lors de l’incendie suite à la détonation de munitions. Dans des conditions de mer agitée, le navire a coulé”, a déclaré le ministère russe de la Défense.

Il a ajouté que l’incendie à bord était “circonscrit”, et que le croiseur “gardait sa flottabilité”, tout en affirmant que son équipage de plus de 500 hommes avait été évacué.

Le gouverneur ukrainien de la région d’Odessa, Maxime Martchenko, a affirmé de son côté que les forces armées ukrainiennes avaient frappé le Moskva avec des missiles de croisière Neptune de fabrication ukrainienne, lui infligeant d’“importants dégâts”.
Dans son discours vidéo nocturne à la nation, le président Volodymyr Zelenskyy a fait allusion au naufrage en disant aux Ukrainiens qu’ils devraient être fiers d’avoir survécu à 50 jours d’attaque alors que les Russes “nous en ont donné un maximum de cinq”.
Aucun bilan de pertes éventuelles n’a été fourni. Quelles que soient les circonstances du naufrage, il s’agit pour la Russie de l’un de ses plus gros revers et d’une humiliation majeure.
La perte de ce navire de commandement est « un coup dur » porté à la flotte russe dans la région, a déclaré jeudi le porte-parole du Pentagone John Kirby, avec « des conséquences sur leurs capacités » de combat, le navire étant un « élément clé de leurs efforts pour établir une domination navale en mer Noire ».
Cet incident fait craindre une escalade du conflit au moment où les forces russes se regroupent pour une nouvelle offensive dans l’est de l’Ukraine après s’être retirées d’une grande partie du nord, y compris la capitale, Kiev.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 × 16 =