FMI: la guerre en Ukraine menace de provoquer des pénuries alimentaires en Afrique et au Moyen-Orient

FMI: la guerre en Ukraine menace de provoquer des pénuries alimentaires en Afrique et au Moyen-Orient

Avant la guerre, la Russie et l’Ukraine fournissaient 28 % des exportations mondiales de blé. La Russie et la Biélorussie représentaient 40% des exportations de l’engrais riche en potasse.

Le Fonds monétaire international a indiqué jeudi que la guerre en Ukraine a perturbé le commerce mondial de l’énergie et des céréales et menace de provoquer des pénuries alimentaires en Afrique et au Moyen-Orient.

La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, a indiqué que les conséquences de l’invasion russe contribuaient aux dégradations économiques de 143 pays, même si la plupart d’entre eux devraient continuer à croître.

Elle a averti que la guerre contre l’Ukraine affaiblissait les perspectives économiques de la plupart des pays du monde, qualifiant l’inflation élevée de “danger clair” pour l’économie mondiale.

“Une inflation chroniquement élevée, qui oblige les banques centrales du monde à augmenter les taux d’intérêt et ralentit probablement la croissance économique dans le processus, équivaut à un revers massif pour la reprise mondiale”, a déclaré Georgieva dans un discours à la veille des réunions de printemps de la semaine prochaine du FMI et de la Banque mondiale à Washington.

La directrice générale du FMI a également mis en garde contre “la fragmentation de l’économie mondiale en blocs géopolitiques”, l’Occident imposant des sanctions de grande envergure à la Russie et la Chine exprimant son soutien au régime autocratique russe du président Vladimir Poutine.

« Dans un monde où la guerre en Europe crée la faim en Afrique, où une pandémie peut faire le tour du globe en quelques jours et se répercuter pendant des années, où les émissions partout signifient une élévation du niveau de la mer presque partout, la menace pour notre prospérité collective d’une rupture de la coopération mondiale ne peut être surestimée », a déclaré Georgieva.

Avant la guerre, la Russie et l’Ukraine fournissaient 28 % des exportations mondiales de blé. La Russie et la Biélorussie représentaient 40% des exportations de l’engrais riche en potasse.

“Maintenant les prix des céréales et du maïs montent en flèche, et les dirigeants d’Afrique et du Moyen-Orient me disent que les approvisionnements s’épuisent”, a indiqué Mme Georgieva, notant que l’insécurité alimentaire est une grave préoccupation.

« Nous devons agir maintenant avec une initiative multilatérale pour renforcer la sécurité alimentaire. L’alternative est désastreuse : plus de faim, plus de pauvreté et plus de troubles sociaux – en particulier pour les pays qui ont lutté pour échapper à la fragilité et aux conflits pendant de nombreuses années.

Georgieva a appelé le monde à soutenir les Ukrainiens. Elle a fait savoir que le FMI avait fourni 1,4 milliard de dollars de financement d’urgence pour aider l’Ukraine à répondre à ses besoins de dépenses immédiats. Le FMI offre également une assistance aux voisins de l’Ukraine, dont la Moldavie, qui a accueilli plus de 400 000 réfugiés de guerre.


guerre en ukraine dernières nouvelles

qu est ce qui va augmenter avec la guerre en ukraine

impact de la guerre ukraine sur léconomie

la guerre en ukraine aujourd’hui

conséquences économique guerre ukraine

guerre ukraine impact immobilier

crise alimentaire mondiale 2022

guerre en ukraine : quelles conséquences pour la france

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 16 =