Emmanuel Macron et Marine Le Pen au deuxième tour de la présidentielle 2022, Eric Zemmour balayé

Emmanuel Macron et Marine Le Pen au deuxième tour de la présidentielle 2022, Eric Zemmour balayé

Le président sortant Emmanuel Macron et la candidate d’extrême droite, Marine Le Pen, se sont qualifiés dimanche soir pour le second tour de la présidentielle  française 2022.

Le candidat de La République en marche (LREM), Emmanuel Macron, est arrivé en tête du premier tour de la présidentielle avec 27,85 % des voix, devant la cheffe du Rassemblement national Marine Le Pen (23,15 %) et le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon (21,95 %), selon les résultats du ministère de l’Intérieur.

Le candidat polémique de Reconquête Eric Zemmour n’a pas fait le score espéré. Il a obtenu la quatrième place (7,05 %). Le journaliste polémiste d’extrême droite a appelé à voter Marine Le Pen pour le second tour.

Le taux d’abstention de ces élections a atteint un niveau élevé de 25,14 %, selon les résultats officiels.

Le duel Macron-Le Pen final sera donc identique à celui de 2017, bien que cette élection présidentielle se soit déroulée dans un contexte particulier. Après deux ans de pandémie de coronavirus, la guerre en Ukraine a éclaté le 24 février, contraignant Emmanuel Macron à officialiser sa candidature au dernier moment.

Marine Le Pen s’est présentée comme la candidate de “la France tranquille” vendredi en installant déjà le duel, jugeant le président sortant “agressif” et “fébrile”. Elle veut inscrire dans la Constitution le principe de “priorité nationale”, qui rompt avec le principe constitutionnel d’égalité, ainsi que la primauté du droit français sur le droit européen.

Le Pen, qui en est à sa troisième course présidentielle, s’est toujours classée deuxième derrière Macron dans les sondages. Pour cette éleection de 2022, elle a essayé d’adoucir son image et a fait du pouvoir d’achat la pièce maîtresse de sa campagne, mais n’a pas renoncé à ses thèmes phares : stopper la « submersion migratoire » et « éradiquer » l’islam politique.

Macron a dénoncé l’extrême droite comme “jouant avec les peurs” des gens, dans une interview au média en ligne français Brut vendredi soir. “Quand je regarde les opinions d’extrême droite, quel que soit le candidat … il y a beaucoup de liens avec les théories du complot, et pendant deux ans de pandémie (COVID-19), tout et son contraire ont été dits, de manière assez inquiétante”, a-t-il déclaré. mentionné.

Macron a souligné que le taux de chômage était passé d’environ 10% à 7,4% au cours de son mandat et a promis, s’il était réélu, d’atteindre le “plein emploi”.

Le vote du second tour dimanche de la présidentielle aura lieu le 24 avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 2 =