Crise libyenne : Des pays européens appellent à l’arrêt immédiat des combats

Crise libyenne : Des pays européens appellent à l’arrêt immédiat des combats

Les trois pays européens ont également appelé mettre fin à toutes les ingérences étrangères dans le pays et à “respecter pleinement l’embargo sur les armes établi par le Conseil de sécurité des Nations unies” .

La France, l’Allemagne et l’Italie ont appelé jeudi toutes les parties libyennes à cesser immédiatement les combats pour éviter une escalade régionale.

“Face au risque croissant de dégradation de la situation en Libye et d’escalade régionale, la France, l’Allemagne et l’Italie appellent toutes les parties libyennes à cesser immédiatement et sans condition les combats et à suspendre le renforcement en cours des moyens militaires à travers le pays”, déclarent les porte-parole des ministères des Affaires étrangères des trois pays dans un communiqué commun.

Paris, Berlin et Rome encouragent la conclusion rapide des négociations entre les deux camps libyens sous l’égide des Nations unies “pour permettre la signature d’un accord de cessez-le-feudurable et crédible”.

“Il s’agit d’un élément essentiel pour créer les conditions nécessaires à la reprise effective du dialogue politique inter-libyen, qui permettra une résolution pérenne du conflit. Tous les efforts en ce sens, y compris l’initiative égyptienne annoncée le 6 juin, doivent être encouragés”, ajoutent-ils.

Les trois pays européens ont également appelé mettre fin à toutes les ingérences étrangères dans le pays et à “respecter pleinement l’embargo sur les armes établi par le Conseil de sécurité des Nations unies” .

Mardi, le conseil de la Ligue arabe a appelé au respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Libye, réitérant son opposition à toute intervention militaire étrangère.

Lors d’un sommet extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de la Ligue par visioconférence, les ministres arabes ont mis l’accent sur la nécessité de s’engager en faveur de l’unité nationale de la libye et d’ouvrer à trouver une solution politique à la crise.

Ils ont aussi réaffirmé leur refus catégorique de tout ingérence étrangère, mettant en garde contre la violation des résolutions internationales relatives à l’embargo sur les armes, qui risquerait de menacer la sécurité des pays voisins et de toute la région.

Avec l’appui militaire et logistique de la Turquie, le GNA a  réalisé d’importantes victoires depuis début juin, prenant le contrôle de l’ensemble du nord-ouest de la Libye qui était sur le point de tomber dans les mains des forces loyales à Haftar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 11 =